XIè Rencontres archéozoologiques à Montpellier

Mis en avant

Les prochaines Rencontres Archéozoologiques se tiendront à Montpellier

le vendredi 21 juin 2024

Salle des Colloques 1, de 9h à 18h

Université Paul-Valéry, site de Saint Charles 1, place Albert 1er.

Le programme, en cours de finalisation, sera diffusé prochainement

à l’adresse suivante : animed@cnrs.fr

Vous êtes cordialement invités à participer à cette XIème édition, à diffuser l’annonce et à convier toute personne intéressée par les relations entre les sociétés humaines et animales au cours du temps dans l’espace méditerranéen ; toutes les approches disciplinaires et les contextes chronologiques étant les bienvenus.

Au plaisir de vous accueillir parmi nous

Décès de François Poplin

Chères amies, 
Chers amis,
 
Vous le savez sans doute déjà : François Poplin est décédé le samedi 20 avril de cette année. Il a été une figure marquante de la recherche sur les animaux, de l’archéozoologie et l’anthropozoologie. 
Nous nous associons à la peine de sa famille et de ses élèves.
 
Jean-Denis Vigne a rédigé un texte à sa mémoire que vous pouvez lire en suivant ce lien.  
 
L’équipe AniMed

AniMed, Dans la peau du chien et du renard

La 4ème séance du séminaire AniMed “Animaux et sociétés” se déroulera le jeudi 25 avril 2024 à Montpellier, sur le site de Saint Charles 1 (salle des colloques 2), de 17h30 à 19h30.

Nous aurons le grand plaisir d’accueillir :

Colline BRASSARD (VetAgro Sup école vétérinaire de Lyon ; UMR 7179 MECADEV MNHN) : « Le cortège d’Anubis : chiens, renards, tous momifiés ? ».
Nicolas BARON (LARHRA, UMR 5190, Lyon) : « Vivre en renard en France (XXe-XXIe siècles) ».

Pour celles et ceux qui ne pourraient pas nous rejoindre, vous pouvez suivre la séance en visio-conférence :

Lien Zoom Réunion (Nouveau système) :

https://univ-montp3-fr.zoom.us/j/99998070160?pwd=ZENhK0ZvNWFVREVVQy9YNUdhYU5XZz09

ID de réunion: 999 9807 0160
Code secret: 871850

 

« L’élevage (re)saisi par les historiens et les archéologues »

Bonjour à toutes et à tous,

La prochaine séance du séminaire « L’élevage (re)saisi par les historiens et les archéologues » (Geolab & Criham-FLSH Limoges, ArsCan-Paris 1 Sorbonne) aura lieu le vendredi 26 avril (12h30-14h ; Univ. Nanterre) 

Nous écouterons Anne Nissen (ArScAn, CNRS – Paris 1)
« Vivre avec les bêtes : choix pragmatiques ou choix symboliques  ?  »

Lien Zoom : https://cnrs.zoom.us/j/95847445316?pwd=QXVkWlM3RnpyMm83SHVwUk1iREJIZz09

Bien à vous,
Dominique Taurisson Mouret

Séminaire AniMed du 28 mars 2024 (vidéo) “Ritualiser les techniques de boucherie”

en partenariat avec le projet OccitAnimaux

Clément BIROUSTE (UMR 5608 TRACES, Université Toulouse – Jean Jaurès) : « Des techniques de boucherie animistes ? Le cas du Magdalénien ».

Lucie SCHNELLER-LORENZONI (FRAMESPA UMR 5136, Université Toulouse – Jean Jaurès) : « Les mises à mort des animaux dédiés à l’alimentation urbaine (Toulouse, XVIIe-XVIIIe siècles) ».

Appel à candidatures

École d’été pour jeunes chercheurs/chercheuses

Regards sur les animaux, de l’Antiquité à la Renaissance :

Observation quotidienne, représentations culturelles, langage symbolique.

L’Université de Strasbourg organise, du mercredi 4 au vendredi 6 septembre 2024, une école d’été sur le thème suivant : Regards sur les animaux de l’Antiquité à la Renaissance : observation quotidienne, représentations culturelles, langage symbolique. Il s’agit de permettre aux jeunes chercheurs intéressés par la présence des animaux dans leurs corpus de recherche, et la manière dont ils sont perçus, décrits et interprétés par ceux qui les mettent en scène, d’analyser comment s’élaborent, sur le temps long, les représentations culturelles de ceux-ci, jusqu’à l’élaboration d’un langage symbolique. L’école d’été permettra de croiser différentes approches méthodologiques (philologie classique, histoire, archéologie, histoire de l’art, littérature, animal studies) et d’aborder différentes époques, de la Grèce antique à la Renaissance, pour mieux percevoir l’évolution des regards sur les animaux et la façon dont la figure de l’animal vient s’inscrire dans les discours. Ce vaste panorama et ce souci d’interdisciplinarité donneront aux participants l’occasion de découvrir de nouveaux outils méthodologiques et champs d’investigation, et de s’insérer dans un réseau international de recherches sur les animaux.

Programme

L’école d’été sera organisée de façon chronologique. Le mercredi 4 septembre sera consacré à la Grèce et à Rome. On y abordera les ‘catégories’ d’animaux, la transmission des connaissances zoologiques, et la façon dont s’élaborent les représentations culturelles, à partir d’une observation précise du comportement de l’animal dans son milieu naturel. Par ailleurs, les représentations iconographiques des bêtes seront analysées en détail, et confrontés à leur mise en scène dans les textes, notamment à propos des scènes de chasse. On s’interrogera sur l’origine des cartons iconographiques et sur les connaissances morphologiques qu’ils attestent.

Le jeudi 5 septembre, on s’attachera aux regards sur les animaux dans la littérature tardive, judéo-hellénistique et patristique. Des études montreront la polyvalence symbolique de certains animaux, comme l’âne, et l’émergence de nouvelles espèces animales et de nouveaux paradigmes explicatifs, dans cette période de transition et de confrontation entre auteurs païens et chrétiens. On analysera notamment la manière dont, dans la littérature judéo-hellénistique et chrétienne, les constructions symboliques autour des animaux s’enracinent en partie dans l’exégèse biblique, et on tentera de préciser comment certaines représentations culturelles des animaux se fixent alors et seront transmises à la postérité.

La journée du vendredi 6 septembre sera consacrée au Moyen-Âge et à la Renaissance. À partir des miniatures du Physiologus grec à l’époque byzantine, on reviendra sur les stratégies iconographiques qui ‘donnent à voir’ les animaux, et on confrontera ces représentations à celles qui apparaissent dans les textes médiévaux, par ex. à propos des savoirs des bêtes et de l’usage que les hommes en font. À la Renaissance, on s’attachera à la question des portraits d’animaux, à travers plusieurs études de cas consacrées à des animaux de compagnie (chiens et chevaux), voire à des animaux sauvages (la panthère), en confrontant les perspectives de l’histoire de l’art, de la littérature et des animal studies.

Une conclusion permettra de revenir sur les principaux acquis de l’école d’été, dans une perspective transversale, et d’annoncer la suite du programme. Un colloque international sur les animaux est prévu à Strasbourg en 2026.

Déroulement

Chaque journée de l’école d’été permettra de croiser différents formats d’interventions. De courtes synthèses méthodologiques introduiront la période envisagée en apportant des outils pour l’analyse. Des ‘études de cas’ seront ensuite proposées aux participants, à partir de dossiers présentant des exemples concrets. Une partie de la documentation sera transmise en amont, pour permettre à chacun de se préparer à la discussion. Enfin, un séminaire sera consacré, en fin d’après-midi, à la présentation des travaux personnels des participants qui le souhaiteront. Ceux-ci auront l’occasion de présenter leurs recherches en cours et de bénéficier des retours des autres participants et des intervenants. Ces échanges permettront de tisser des liens entre les jeunes chercheurs et les spécialistes de différents domaines et de constituer ainsi un réseau autour d’intérêts communs.

Public visé

L’école d’été s’adresse à des étudiants de Master 2, des doctorants et des post-doctorants (ayant soutenu leur thèse depuis 2 ans maximum). Les participants auront un intérêt scientifique pour les animaux, leur perception, leur description et leur interprétation dans leur corpus de recherche. Les langues de travail seront le français et l’anglais, et éventuellement l’italien ou l’allemand. Une participation aux frais de 20 € sera demandée aux participants. Les frais de séjour et de restauration seront pris en charge par les organisateurs (hébergement au CIARUS, au centre-ville de Strasbourg, en chambres collectives), mais pas les frais de transport.

Comment candidater

Les candidat(e)s sont priés d’envoyer avant le 31 mai 2024 les documents précisés ci-dessous à Frédéric Chapot (chapot@unistra.fr) et Maud Pfaff (mpfaff@unistra.fr) au format PDF :

  • Lettre de motivation (maximum 2 pages, Times New Roman 12 points)
  • CV scientifique (maximum 2 pages)
  • éventuellement, bref exposé du projet de recherche qui sera présenté durant l’école d’été (il peut s’agir du sujet de thèse, d’un chapitre de celle-ci, d’un sujet de post-doc, etc)

Les résultats des candidatures seront communiqués pour le 15 juin 2024.

AniMed, séance 3, Ritualiser les techniques de boucherie (en partenariat avec le projet OccitAnimaux)

Le séminaire AniMed “Animaux et sociétés” se déroulera le jeudi 28 mars 2024 à Montpellier, sur le site de Saint Charles 1 (salle des colloques 2)de 17h30 à 19h30.

Nous aurons le grand plaisir d’accueillir :

Clément BIROUSTE (UMR 5608 TRACES, Université Toulouse – Jean Jaurès) : « Des techniques de boucherie animistes ? Le cas du Magdalénien ».

Lucie SCHNELLER-LORENZONI (FRAMESPA UMR 5136, Université Toulouse – Jean Jaurès) : « Les mises à mort des animaux dédiés à l’alimentation urbaine (Toulouse, XVIIe-XVIIIe siècles) ».

Pour celles et ceux qui ne pourraient pas nous rejoindre, vous pouvez suivre la séance en visio-conférence :

Lien Zoom Réunion (Nouveau système) :

https://univ-montp3-fr.zoom.us/j/98765364585?pwd=c01OVGlzaW8rOU1mZ1lieDU4ZW4yZz09

ID de réunion: 987 6536 4585
Code secret: 897276

 

 

 

« L’élevage (re)saisi par les historiens et les archéologues »

Bonjour à toutes et à tous,

La prochaine séance du séminaire « L’élevage (re)saisi par les historiens et les archéologues » (Geolab & Criham-FLSH Limoges, ArsCan-Paris 1 Sorbonne) aura lieu vendredi 22 mars (12h30-14h ; Univ. Nanterre)

Nous écouterons Damien Agut (ArScAn, CNRS)
« Poules et coqs dans l’Empire achéménide. Sources et problèmes »

Lien Zoom : https://cnrs.zoom.us/j/95847445316?pwd=QXVkWlM3RnpyMm83SHVwUk1iREJIZz09

Bien à vous,
Dominique Taurisson-Mouret

Chères et chers collègues, chères ami.e.s  AniMed

C’est avec grand plaisir que je peux vous annoncer la parution du numéro spécial 2023 de la revue siennoise I Quaderni del Ramo d’Oro. Ce numéro, dirigé par Francesca Prescendi et moi-même, porte sur des phénomènes d’appropriation des corporéités animales dans la production culturelle des sociétés anciennes (“Apparaître en animal / In forma animale”).

Vous pourrez télécharger gratuitement les articles au lien suivant : http://www.qro.unisi.it/frontend/node/296 

Ci-dessous vous trouverez le sommaire du numéro,

Bien cordialement,

Marco Vespa

Marco VESPA, Introduzione. Diventare altro, farsi animale nel mondo antico

p. I

Francesca PRESCENDI, Être semblable aux dieux : quelques réflexions sur la « similitude » entre divinité et animaux dans la culture romaine

p.1

Carmine PISANO, Divinità «simili» a uccelli in Omero: dalla morphéall’agency 

p.18

Doralice FABIANO, Hybridism of Greek River Gods. Animal Traits as « Relational Elements » within the Freshwater Pantheon 

p.35

Alessandra ROLLE, Aegyptiorum more. La dimension politique du thème du zoomorphisme dans la Rome tardo-républicaine

p.59

Beatrice LIETZ, Anagogia, Katagogia et les colombes d’Éryx

p.89

Alessandra SCALI, Specie caeleste resumpta. Serpenti e divinità a Roma: il caso di Esculapio a partire dai Fasti di Ovidio

p.101

Federica LAZZARI, Nomi bestiali? Sull’Apollo Korax cirenaico

p.116

Fabio SPADINI, Quando l’animale nasconde il potere dell’astro. Il caso delle Ciranidi e i nomi segreti dei pianeti 

p.137

Massimiliano DI FAZIO, Popoli del lupo e del picchio. Il ruolo degli animali nella «mitologia» dei popoli italici

p.160

Elena PONTELLI, Lo scudo e il collare. Cervidi nell’antica Etruria

p.184

Michel BRIAND, Les danses du devenir-animal : métamorphoses (et métaphores) comiques chez Sémonide, Aristophane et Lucien

p.210

Rosanna ROTA, Vita da cani e fame da lupo: le caratterizzazioni animalesche di un parassita plautino

p.239

Elodie PAUPE, Coqs, poules, et chapons au service de la satire dans le Gallus pugnans de Vadianus (1514)

p.259

Séminaire AniMed du 29 février 2024 (vidéo) ” Fauves : des cavernes aux arènes”

Agnès TESTU (Université de Perpignan Via Domitia, UMR 7194 HNHP UPVD-CNRS-MNHN Antenne de Tautavel) : « Carnivores et Hommes durant la Préhistoire : entre compétition féroce et concurrence utile ».

 

Hélène MÉNARD (UPV Montpellier 3, CRISES EA 4424) : « Des fauves au service de la justice dans le monde romain : attaquer, dévorer ou épargner ».

Séminaire « L’élevage (re)saisi par les historiens et les archéologues »

Bonjour à toutes et à tous,
 
La prochaine séance du séminaire « L’élevage (re)saisi par les historiens et les archéologues » (Geolab & Criham-FLSH Limoges, ArsCan-Paris 1 Sorbonne) aura lieu vendredi 1er mars (12h30-14h ; Univ. Nanterre) 
 
Nous écouterons Jérémy Clément (ArScAn, Paris Nanterre)
« Des prairies de Thessalie à la cour de Philippe II : le jeune Bucéphale avant Alexandre »
 
Lien Zoom : https://cnrs.zoom.us/j/95847445316?pwd=QXVkWlM3RnpyMm83SHVwUk1iREJIZz09

Bien à vous,
Dominique TM

AniMed, séance 2 “Fauves, des cavernes aux arènes”

Le séminaire AniMed “Animaux et sociétés” se déroulera le jeudi 29 février 2024 à Montpellier, sur le site de Saint Charles 1 (salle des colloques 2)de 17h30 à 19h30

Nous aurons le grand plaisir d’accueillir :

Agnès TESTU (Université de Perpignan Via Domitia, UMR 7194 HNHP UPVD-CNRS-MNHN Antenne de Tautavel) : « Carnivores et Hommes durant la Préhistoire : entre compétition féroce et concurrence utile ».

Hélène MÉNARD (UPV Montpellier 3, CRISES EA 4424) : « Des fauves au service de la justice dans le monde romain : attaquer, dévorer ou épargner ».

flyerA5-29-02-2024

Pour celles et ceux qui ne pourraient pas nous rejoindre, vous pouvez suivre la séance en visio-conférence :

https://univ-montp3.webex.com/univ-montp3/j.php?MTID=m48277184f18294e779deaf2676646a73

Chères et chers amies et amis  AniMed,

Le réseau AniMed a le plaisir de vous convier à la projection du film

Przewalski, le dernier cheval sauvage

à l’amphithéâtre de Saint Charles 2, Université Paul Valéry, Montpellier,

Sous l’égide de la MSH-SUD et dans le cadre de La MSH SUD fait son cinéma

Le mardi 05 mars à 17h30 en présence de son réalisateur Dominique Garing et des membres du réseau AniMed. La projection sera suivie d’un débat auquel nous serons heureux de vous accueillir !